Pourquoi des séjours en voiliers

L’activité principale de TEM, réside dans le projet « Voile pour tous », qui consiste à permettre la découverte des loisirs nautiques (par des séjours en habitables), à des personnes qui n’y accèdent pas.

A côté de cette activité prioritaire, l’association développe également ponctuellement des activités annexes : des séjours « école de croisière » pour les particuliers (avec là aussi la volonté de favoriser l’accès à ceux qui jusqu’ici n’avait pas l’occasion de naviguer). Des séminaires nautiques ou journées de cohésion (pour des structures, associations…).

Ces activités annexes contribuent entre autre à financer l’activité principale de l’association (« voile pour tous ») ; cependant les moniteurs qui encadrent ces activités annexes appliqueront les mêmes méthodes et outils, permettant au participant d’être au maximum acteur de cette expérience maritime.

Voici pourquoi l’équipe de TEM est convaincu de la richesse que peut apporter ces séjours en voilier :

– Les apprentissages ne seront pas uniquement et pas prioritairement des niveaux techniques maritimes. Car au-delà des savoirs (lire une carte marine, hisser les voile, reconnaître le balisage…) et des « savoirs faire » (une arrivée au port, la cuisine en mer, les nœuds essentiels…), la priorité sera donnée aux progressions possibles en terme de « savoir être ». Savoir être : à l’écoute de l’équipage et y exprimer son avis, humble face au milieu marin et donc conscient de ses limites, fière des petites réussites (qui sont parfois de grandes victoires),… .

– L’activité, loin de mettre l’accent sur la confrontation et la comparaison aux autres (éléments déjà présents partout dans nos vies), sera un vecteur de lien social et de construction personnelle. Cela entre autre, par la vie en équipage et les rôles confiés à chacun (nécessaires au bon fonctionnement du bateau) ; mais aussi par les outils et méthodes pédagogiques.

– Proposer une activité de pleine nature, dans un environnement nouveau (la mer), souvent aussi déstabilisant qu’enrichissant (pour ceux qui le découvre). Dans notre époque du tout numérique, où l’on nous vend des mondes virtuels attirants, et avec une addiction à l’écran (partout/tout le temps), les activités de pleine nature sont d’autant plus nécessaires, et un atout pour la santé (physique et mentale) de tous. Hors de nombreuses personnes n’y ont pas accès.

– Dans une société où l’on hésite à prendre des risques, où tout le monde cherche à se protéger, il faut (re)prendre le goût de l’expérimentation, sortir de nos zones de confort, transmettre la capacité à prendre risques mesurés qui est un réel élément de sécurité (contrairement au risque zéro, qui n’existe pas et n’est pas sans conséquences).

– L’apprentissage par des « méthodes actives », pour impliquer les participants dans tous les aspects du séjour en voilier : logistique (comme les courses…), les tâches quotidienne (repas/vaisselle/…) et tous les aspects nautiques.